Rhinite Allergique

Tous les conseils pour soigner votre rhinite allergique

By

A quel moment la rhinite Allergique intervient-elle ?

Comme tout le monde le sait, la Rhinite Allergique est une allergique saisonnière, elle arrive et repart à différents moments de l’année.

Cependant, savons-nous exactement à quel moment cette allergie arrive et pourquoi ?

Ce rhume des foins qui nous agace tant se traduisant principalement par le nez qui coule et une irritation des yeux est bien souvent causé par le pollen.

La plupart du temps, les études montrent que cette allergie arrive chez les personnes âgées de 5 à 20 ans. Aujourd’hui les symptômes de la rhinite allergique seraient plus prononcés qu’auparavant. Ceci s’expliquerai notamment par l’augmentation des émissions du gaz à effet de serre. La conséquence directe serait l’augmentation de production de pollen des plantes mais aussi des arbres.

Comme nous l’avons déjà présenté sur notre site, nous pouvons identifier deux différents types de rhinites allergiques. La première est la rhinite saisonnière, celle-ci est tout simplement appelée communément le rhume des foins, cette allergie arrive de manière ponctuelle, elle est temporaire.

La seconde allergie identifiée est la rhinite persistante, celle-ci peut être considéré comme plus problématique pour la personne atteinte car elle peut être présente tout au long de l’année. Cette allergie est causée par des allergènes présents continuellement autour de la personne atteinte.

Quand intervient la rhinite saisonnière ?

La rhinite saisonnière arrive à deux périodes de l’année, la première est au printemps, la seconde à l’été. Alors qu’au printemps la cause de l’allergie est tout simplement le pollen des arbres, au début de l’été nous identifions plutôt les graminées (vous savez, ce sont les petites herbes des prairies, ce sont également le foin, l’herbe tondue…). Tout dépend des cas, des personnes, chez les patients allergiques à l’herbe à poux ou scientifiquement appelée l’Ambrosia artemisiifolia, les malades vont malheureusement en souffrir jusqu’au mois de septembre.

Vous avez déjà dû le remarquer, lorsque vous faites une petite balade à la campagne, une petit pique-nique, ou tout simplement une randonnée, vous êtes bien entendu en contact direct avec la nature, vous touchez les arbres, les plantes, les herbes, c’est très bien, respirez le grand air est toujours bon pour la santé, nous en avons tous besoin cependant cette excursion dans la nature peut rapidement tourner au cauchemar pour les personnes malades de rhinite saisonnière. En effet, les effets de cette allergie seront multipliés.

A contrario, lorsque le temps est plutôt maussade et qu’il pleut, les personnes malades peuvent se ravir, les effets de la rhinite saisonnière seront alors diminués.

Mais alors, qu’en est-il pour la rhinite persistante ?

Cette rhinite persistante ou autrement parfois aussi appelée Rhinite Vasomotrice est une rhinite qui est non allergique. Comme nous l’avons exposé précédemment, elle ne survient pas périodiquement à différents moments de l’année, la rhinite peut être continuellement présente.

Selon différentes études, la rhinite persistante arrive généralement chez les personnes âgées de plus de 20 ans. Contrairement à la rhinite allergique, la rhinite vasomotrice est généralement présente chez l’homme étant en situation de stress, lors de grandes différences d’humidité, de température, de fumée. Elle peut également surgir lors de changements hormonaux.

La plupart du temps, la crise se présente au réveil de la personne cependant elle peut surgir également  à d’autres moment de la journée et se répéter plusieurs fois par jour.

Une des principales causes de la rhinite allergique persistante est les acariens, la poussière voir même les animaux.

Les acariens sont des mites microscopiques se nourrissant de nano fragments de peau humaine appelée les squames. Nous trouvons des acariens un peu partout chez nous mais principalement directement dans les matelas, les tapis ou encore les canapés.

Et vous ? Vous souffrez de rhinite allergique ou bien plutôt de rhinite persistante ?

By

La rhinite allergique en voie d’extinction ?

Rhume des foins : un médicament pourrait bouleverser le quotidien des malades de la rhinite allergique en réalisant une désensibilisation.

Selon le journal anglophone « Journal of Allergy and Clinical Immunology », la technique de désensibilisation du rhume des foins pourrait en effet être totalement bouleversée par l’arrivé d’un nouveau comprimé.

Aujourd’hui la désensibilisation classique consiste à injecter de manière répétée des multiples petites doses d’allergène.
Cette technique bien que largement efficace ne traite qu’un nombre limité de patient aujourd’hui. Cette technique contre la rhinite allergique est contraignante et fortement inconfortable et surtout très langue.

Le médicament dont nous vous parlons aujourd’hui est dénommé Grasax, c’est une forme orale d’immunothérapie. Son fort avantage est de se dissoudre rapidement sous la langue du patient atteint de rhinite allergique.

Le médicament a été testé sur un panel de 634 adultes victimes de la rhinite. Pour les besoins de l’étude, le panel a été divisé en deux groupes, un des groupes recevait le comprimer sur une période de 16 semaines avant le début de la saison allergénique, l’autre groupe recevait un placebo.

Concernant les résultats, les patients ayant reçu le véritable comprimé ont généralement estimé les symptômes ressentis inférieurs de 30 % à ceux des ayant reçu le placebo.
Très peu d’effets désirables ont été constatés, parmi eux, certaines irritations de la gorge, gonflement des oreilles et de la bouche mais rien de dangereux ni très sérieux.

L’étude est toujours en cours afin de déterminer si les effets positifs du médicament perdurent dans le temps.

By

Attention aux médicaments contre le rhume


Les médicaments pour soigner votre rhinite allergique peuvent être dangereux.

Lorsque nous sommes enrhumés, nous avons souvent le réflexe de nous soigner sans forcément passer notre médecin, notre blog Rhinite Allergique vous conseille aujourd’hui et vous suggère de prendre garde à certains médicaments.

Le célèbre journal 60 Millions de consommateurs dénonce en effet certains médicaments proposés en automédication contre le rhume. Ces derniers peuvent effectivement s’avérer relativement dangereux.

Le magazine critique les effets secondaires de ces médicaments, certains d’entre-eux ne seraient pas compatibles avec d’autres.

Nous vous conseillons donc deux choses, la première faire appel à votre médecin afin qu’il vous prescrive des médicaments adaptés à votre situation, la seconde, pourquoi ne pas attendre que la rhinite allergique se guérisse par elle-même.

Le rhume ne dure en général qu’une petite semaine.

By

Nos 7 conseils pour éviter le rhume



Chaque hiver, nous sommes tous inquiets d’attraper un rhume ou une rhinite allergique. Nous allons aujourd’hui vous aidez à passer à travers et profiter du froid en toute sécurité 😉

Tout le monde déteste tomber malade, c’est parfois encore pire quand nous devons nous moucher toutes les 2 minutes, il existe des remèdes au rhume alors découvrons les.

Première astuce à la rhinite allergique
Consommez de la vitamine C, c’est petite vitamine nous aide beaucoup, elle est très efficace dans l’optimisation de nos défenses immunitaires. Pour en profiter n’hésitez pas à consommer un maximum de fruits et de jus d’orange. Un bon jus d’orange frais chaque matin vous aidera à vous défendre du rhume.

Deuxième astuce
Buvez de l’eau, beaucoup d’eau ! Un corps bien hydraté est un corps qui élimine, qui supprime plus efficacement les toxines, les éventuels virus mais également les germes. A boire sans modération.

Troisième astuce
C’est quelque chose que nous répétons constamment, que nous savons tous mais que nous n’appliquons pas toujours, lavez-vous régulièrement les mains et évitez de vous toucher le visage. Cette astuce est aussi bien valable pour la rhinite allergique que pour un grand nombre de virus.

Quatrième astuce
Préférez la chaleur au froid. Sortez couvert, habillez-vous chaudement, portez des vêtements chauds, couvrez-vous le visage.

Cinquième astuce
Le repos, un corps fatigué est un corps affaibli, un corps affaibli est un corps vulnérable, vulnérable aux virus et donc vulnérables au rhume. Reposez-vous, dormez. Imposez-vous au moins une fois par semaine une nuit complète.

Sixième astuce
Le stress, vous éviterez ! Le stress rend vulnérable votre corps. N’hésitez pas à pratiquer une activité sportive qui aura pour conséquence de vous défouler, de se changer les idées et d’éliminer la pression.

Septième et dernière astuce.
Testez l’homéopathie, pour ou contre cette médication à pour avantage de renforcer les défenses immunitaires et donc d’éviter la rhinite allergique et autre virus.

By

Meilleurs voeux 2014

Rhinite Allergique est heureux de vous présenter ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2014.

Nous souhaitons à toutes et à tous une excellente année mais bien évidemment une excellente santé.

Nous vous présenterons au cours de cette nouvelle année en votre compagnie de nouveaux conseils, de nouvelles recommandations pour toujours mieux soigner votre rhume, votre rhinite allergique.

By

Rhinite Allergique désormais présent sur Google +

Retrouvez toute l’actualité de Rhinite Allergique sur notre page Google+

Nous vous fournirons toute l’actualité de notre site, les dernières mises à jour, les derniers conseils afin de mieux soigner votre rhinite allergique.

Rendez-vous sur google.com/+RhiniteallergiqueFrofficiel

By

Existe un lien entre l’allergie des parents chez leurs enfants ?

Une question souvent posée mais jamais véritablement vérifiée ou solutionnée, existe-t’il un lien entre l’allergie des parents et celle de leurs enfants ?

Une étude réalisée par le Docteur Valérie Mercier analyse le lien entre l’allergie parentale et la rhinite des enfants.

L’objectif de cette étude est notamment d’analyser le lien entre ces différentes maladies allergiques d’une part chez les parents, ces maladies allergiques peuvent être la pollinose, asthme ou encore eczéma et le risque, le lien de causalité de la maladie survenue d’une rhinite allergique ou non, en particulier chez les jeunes enfants âgés de 8 ans.

Afin de réaliser cette étude (lien entre allergie parentale et rhinite des enfants), un panel de 2413 enfants ainsi que leur famille a été analysé, questionné via des questionnaires. Ces derniers ont reçu et testé des dosages des IgE spécifiques par rapport aux principaux allergènes respiratoires.

Cette étude a permis d’analyser la relation de causalité entre l’allergie des parents et la rhinite allergique de leurs enfants.

Les résultats

Sur l’ensemble du panel examiné, 13.8 % des enfants âgés de 8 ans souffrent d’une rhinite allergique et 6.4 % d’entre eux souffre d’une rhinite non allergique.

Si les parents souffrent d’une pollinose isolée, le risque augmente d’un odd ratio de 2.2, en revanche, la présence d’un asthme chez les parents ou d’un eczéma isolé ne modifie pas ce risque.

En revanche, si les parents, (un seul suffit) souffrent de deux maladies allergiques, le risque que leurs enfants soient atteint augmente.

L’étude montre enfin que si les deux parents souffrent d’allergies, les enfants auront de forts risques à couvrir également cette maladie. La présence d’une pollinose augmente le plus fortement le lien entre la maladie allergique des parents et celle de leurs enfants.

By

Allergies et sinus : Lutte contre la rhinite allergique

Un guide pour la meilleure des choses pour le nez bouché , de traitements de prescription à l’auto- soins.

Un adulte sur cinq aux États-Unis a des allergies nasales, ou la rhinite allergique . Pourtant, aussi courante qu’elle est , les experts disent que la rhinite allergique est sous-diagnostiquée , sous-traitée , et sous-estimée .

 » La rhinite allergique est une maladie banalisée », explique Jonathan A. Bernstein , MD , allergologue à l’Université de Cincinnati College of Medicine.  » De toute évidence , personne ne meurt de lui . Mais il provoque une énorme quantité de maladie et de souffrance  » .

Tout ce qui éternuements , la congestion et la misère les larmes aux yeux prend un péage . La rhinite allergique peut causer des journées de travail manquées , et il peut nuire à votre rendement à l’école ou au travail . Pour cette raison, la rhinite allergique coûte aux pays des milliards de dollars chaque année .

Allergies nasales peuvent également conduire à d’autres conditions telles que les problèmes de sinus . Mais ils n’ont pas à .

 » La rhinite allergique est un problème traitable », dit Bernstein ,  » et quand les gens se diagnostiqués et traités correctement, ils font très bien .  » Si vous avez été en boitant dans la vie avec des allergies nasales , il est temps de tirer le meilleur d’entre eux .

Allergies nasales et les problèmes de sinus

Les symptômes d’allergie sont assez malheureux sur leur propre . Mais de nombreuses personnes , la rhinite allergique peut provoquer – ou aggraver – autres complications ou des conditions .

Quel est le lien entre les allergies et les problèmes de sinus ?

Les sinus sont des poches creuses dans le crâne qui sont connectés aux voies nasales. Lorsque les allergies déclenchent l’enflure des muqueuses , le tissu enflammé peut bloquer les sinus . Les sinus peuvent pas s’écouler , le piégeage du mucus et de l’air intérieur. Cela conduit à la douleur et à la pression .

Prenez les symptômes d’allergie sérieusement

Malgré la misère des allergies et leurs complications , beaucoup de gens ne prennent pas les symptômes très au sérieux .

Ils ne se rendent pas compte de l’impact que leurs allergies ont sur leur vie, surtout lorsqu’il est ajouté au fil des années et des décennies, dit Leonard Bielory , MD , directeur de la division de l’allergie , de l’immunologie et de rhumatologie à New Jersey Medical School à Newark .

Ils s’habituent à la congestion , les problèmes chroniques de sinus , et respirer par la bouche . Ils s’habituent à des troubles du sommeil et de la fatigue . Après un certain temps , ils ne se souviennent tout simplement pas ce qu’était la vie avant allergies .

Lorsque les symptômes vont mal , ils font faire . Ils saisissent over-the- counter médicaments au hasard à la pharmacie . Ils font des suppositions à la cause de leurs allergies et timides tentatives pour contrôler leur exposition , mais jamais obtenir un diagnostic .

Ce n’est pas la voie à suivre à ce sujet , disent les experts. Compte tenu de l’impact que les allergies nasales peuvent avoir sur votre vie , vous avez vraiment besoin pour obtenir une évaluation médicale et un traitement approprié .

Traitements Rhinite allergique : Over-the -Counter médecine

Pour la rhinite allergique légère – ou symptômes qui frappent que quelques semaines par an – plus -the-counter médicaments peuvent être assez . Traitements de gré à gré pour la rhinite allergique comprennent :

Les antihistaminiques .

Ces médicaments agissent en bloquant l’histamine , une substance chimique qui provoque de nombreux symptômes d’allergie. Ils aident à soulager les démangeaisons et les éternuements . Les exemples incluent certirizine ( Zyrtec ) , la chlorphéniramine ( Ahist , Chlor-Trimeton ) , diphenhydramine (Benadryl , Genahist ) , la fexofénadine ( Allegra ) , et la loratadine ( Agistam , Alavert , Claritin ).

By

Décryptage de la Rhinite Allergique

La rhinite allergique est une maladie symptomatique du nez induite après exposition à un allergène par une inflammation des muqueuses nasales .

Il s’agit d’un problème de santé mondial qui provoque la maladie et le handicap majeur dans le monde entier . Plus de 600 millions de patients de tous les pays , tous les groupes ethniques et de tous âges souffrent de rhinite allergique . Elle affecte la vie sociale , le sommeil , l’école et le travail et son impact économique est considérable. Les facteurs de risque pour la rhinite allergique sont bien identifiés . Allergènes intérieurs et extérieurs ainsi que des agents professionnelles sont responsables de rhinite et d’autres maladies allergiques . Le rôle de la pollution intérieure et extérieure est probablement très important , mais n’a pas encore été pleinement vérifiée officiellement à la fois de l’apparition de la maladie et de ses manifestations .

En 1999 , au cours de la rhinite allergique et son impact sur l’asthme ( ARIA ) atelier de l’OMS , le groupe d’experts a proposé une nouvelle classification de la rhinite allergique qui a été subdivisé en maladie ou « intermittent » ‘persistant’. Cette classification est maintenant validé . Le diagnostic de la rhinite allergique est souvent assez facile , mais dans certains cas, il peut causer des problèmes et de nombreux patients sont encore sous-diagnostiquée , souvent parce qu’ils ne perçoivent pas les symptômes de la rhinite comme une maladie nuire à leur vie sociale , scolaire et professionnelle . La gestion de la rhinite allergique est bien établi et le groupe d’experts de l’ARIA a fondé ses recommandations sur la preuve au moyen d’un examen approfondi de la littérature disponible jusqu’à Décembre 1999. Les énoncés de la preuve pour l’ élaboration de ces directives suivies règles de l’OMS et sont fondées sur celles de Shekelle et al . Un grand nombre d’articles ont été publiés depuis 2000 et sont largement revues à la mise à jour 2008 en utilisant le même système basé sur des données probantes. Recommandations pour la gestion de la rhinite allergique sont similaires tant dans le rapport de l’atelier de ARIA et la mise à jour 2008. Dans l’avenir , l’ approche GRADE sera utilisé , mais n’est pas encore disponible . Un autre aspect important des directives ARIA était d’examiner les co-morbidités . Tant la rhinite allergique et l’asthme sont des affections inflammatoires systémiques et coexistent souvent chez les mêmes patients . Dans la mise à jour 2008, ces liens ont été confirmés . Le document ARIA n’est pas destiné à être un document standard de soins pour les différents pays . Il est fourni une base pour les médecins , les professionnels de soins de santé et les organisations impliquées dans le traitement de la rhinite allergique et de l’asthme dans les différents pays pour faciliter l’élaboration des documents locaux concernés standard de soins pour les patients .

By

Et si l’homéopathie pouvait soigner les effets de la rhinite allergique saisonnière ?

Les français la connaissent bien, la rhinite allergique saisonnière est souvent pénible à gérer au quotidien.

Un français sur 4 est touché par la rhinite allergique. Les médicaments ne manquent pas, il est très simple d’aller chez le médecin ou directement à la pharmacie pour se fournir en remèdes variés, mais sont-ils tous véritablement efficace ?

Les traitements de la rhinite allergique reposent principalement sur des antihistaminiques et autre corticoïdes administrés par voie locale. Ces traitements facilitent largement la vie des personnes touchées par le rhume des foins lorsque celui-ci est saisonnier cependant il est encore possible d’optimiser ce remède afin de guérir plus efficacement et plus rapidement.

En effet, un traitement dont en parle très souvent en général mais relativement peu pour la rhinite, l’homéopathie.

La 4ème maladie la plus recensée par l’Organisation Mondiale de la Santé peut désormais être traitée par l’homéopathie en complément des antihistaminiques.

Tous les médecins ne prescrivent pas automatiquement l’homéopathie pour traiter la rhinite allergique cependant ceux qui le recommandent avouent que les bénéfices sont nombreux et sans conséquences négatives.

Si vous aussi, vous êtes malades, vous êtes fatigués par la rhinite allergique saisonnière, demandez à votre médecin de vous prescrire un traitement à base d’homéopathie.