Rhinite Allergique

Tous les conseils pour soigner votre rhinite allergique

By

A quel moment la rhinite Allergique intervient-elle ?

Comme tout le monde le sait, la Rhinite Allergique est une allergique saisonnière, elle arrive et repart à différents moments de l’année.

Cependant, savons-nous exactement à quel moment cette allergie arrive et pourquoi ?

Ce rhume des foins qui nous agace tant se traduisant principalement par le nez qui coule et une irritation des yeux est bien souvent causé par le pollen.

La plupart du temps, les études montrent que cette allergie arrive chez les personnes âgées de 5 à 20 ans. Aujourd’hui les symptômes de la rhinite allergique seraient plus prononcés qu’auparavant. Ceci s’expliquerai notamment par l’augmentation des émissions du gaz à effet de serre. La conséquence directe serait l’augmentation de production de pollen des plantes mais aussi des arbres.

Comme nous l’avons déjà présenté sur notre site, nous pouvons identifier deux différents types de rhinites allergiques. La première est la rhinite saisonnière, celle-ci est tout simplement appelée communément le rhume des foins, cette allergie arrive de manière ponctuelle, elle est temporaire.

La seconde allergie identifiée est la rhinite persistante, celle-ci peut être considéré comme plus problématique pour la personne atteinte car elle peut être présente tout au long de l’année. Cette allergie est causée par des allergènes présents continuellement autour de la personne atteinte.

Quand intervient la rhinite saisonnière ?

La rhinite saisonnière arrive à deux périodes de l’année, la première est au printemps, la seconde à l’été. Alors qu’au printemps la cause de l’allergie est tout simplement le pollen des arbres, au début de l’été nous identifions plutôt les graminées (vous savez, ce sont les petites herbes des prairies, ce sont également le foin, l’herbe tondue…). Tout dépend des cas, des personnes, chez les patients allergiques à l’herbe à poux ou scientifiquement appelée l’Ambrosia artemisiifolia, les malades vont malheureusement en souffrir jusqu’au mois de septembre.

Vous avez déjà dû le remarquer, lorsque vous faites une petite balade à la campagne, une petit pique-nique, ou tout simplement une randonnée, vous êtes bien entendu en contact direct avec la nature, vous touchez les arbres, les plantes, les herbes, c’est très bien, respirez le grand air est toujours bon pour la santé, nous en avons tous besoin cependant cette excursion dans la nature peut rapidement tourner au cauchemar pour les personnes malades de rhinite saisonnière. En effet, les effets de cette allergie seront multipliés.

A contrario, lorsque le temps est plutôt maussade et qu’il pleut, les personnes malades peuvent se ravir, les effets de la rhinite saisonnière seront alors diminués.

Mais alors, qu’en est-il pour la rhinite persistante ?

Cette rhinite persistante ou autrement parfois aussi appelée Rhinite Vasomotrice est une rhinite qui est non allergique. Comme nous l’avons exposé précédemment, elle ne survient pas périodiquement à différents moments de l’année, la rhinite peut être continuellement présente.

Selon différentes études, la rhinite persistante arrive généralement chez les personnes âgées de plus de 20 ans. Contrairement à la rhinite allergique, la rhinite vasomotrice est généralement présente chez l’homme étant en situation de stress, lors de grandes différences d’humidité, de température, de fumée. Elle peut également surgir lors de changements hormonaux.

La plupart du temps, la crise se présente au réveil de la personne cependant elle peut surgir également  à d’autres moment de la journée et se répéter plusieurs fois par jour.

Une des principales causes de la rhinite allergique persistante est les acariens, la poussière voir même les animaux.

Les acariens sont des mites microscopiques se nourrissant de nano fragments de peau humaine appelée les squames. Nous trouvons des acariens un peu partout chez nous mais principalement directement dans les matelas, les tapis ou encore les canapés.

Et vous ? Vous souffrez de rhinite allergique ou bien plutôt de rhinite persistante ?