Rhinite Allergique

Tous les conseils pour soigner votre rhinite allergique

Rhinite Allergique

Vocabulaire utilisé dans le domaine médical, la rhinite allergique correspond généralement à une irritation ou une inflammation des muqueuses de la cavité nasale, autrement dit le nez. La rhinite peut être aiguë ou chronique. Suivant les différents cas, l’inflammation peut être allergique.

Rhinite Allergique

Soigner la rhinite allergique

 

Aujourd’hui, en France comme en Europe nous constatons une augmentation des allergies. Cette montée en puissance des allergies est généralement causée par la détérioration de notre niveau de vie, de l’environnement et de la pollution.

Lorsque les rhinites allergiques sont chroniques la vie des personnes qui en sont temporairement touchées est généralement perturbée par différents symptômes.

En 2001 l’Organisation Mondiale de la Santé a publié une étude sur cette maladie. L’OMS a créé une nouvelle classification.

Dans la plupart des cas enregistrés elle s’accompagne de sinusite et parfois d’asthme.

La maladie allergique ou chronique cause de nombreux problèmes provisoires aux malades qui en sont atteint. Elle est généralement cause d’insomnie. Provoquant des troubles du sommeil la rhinite engendre donc de la fatigue.

Près de la moitié des malades avouent ressentir une certaine hyperactivité des bronchites, cette bronchite n’est pas spécifique mais elle peut causer un risque accru d’asthme.

Une étude épidémiologique présentée par l’OMS et basée sur plus de 6 500 personnes agrées de plus de 18 ans pendant 9 ans a confirmé que les malades atteints de rhinite allergique ou pas avaient 3.5 fois plus de risque de devenir asthmatique.

Naturellement, les patients souffrant d’asthme souffrent inversement généralement cette maladie, celle-ci peut être aiguë ou chronique.

Les symptômes sont généralement le nez coulant. La maladie procure également un certain écoulement nasale voire même une obstruction nasale pouvant aller jusqu’à une irritation des muqueuses.

Les traitements de la rhinite allergique

Différents traitements existent bien entendu pour soigner cette pathologie, ce rhume des foins qui nous pose tant de soucis au quotidien. Un des traitements les plus efficaces pour soigner un rhume ou pour soigner une rhinite allergique est la désensibilisation. La désensibilisation au rhume n’est cependant pas sans danger, elle impose également certaines contraintes. Les professionnels de la santé préconisent la désensibilisation au rhume lorsque généralement les traitements médicamenteux ne fonctionnent pas. Cette solution que l’on appelle également immunothérapie consiste à injecter des doses croissantes sur une période relativement longue, c’est à dire de 3 à 5 ans, une substance allergène.

La désensibilisation au rhume des foins ne fonctionne malheureusement que sur des allergènes classiques, tels que le pollen. Comme vous pouvez le constater, cette immunothérapie au rhume des foins est longue et lourde. Afin de palier à cette problématique, les chercheurs ont mis au point au nouveau type de traitement, la désensibilisation par voie sublinguale, autrement dit, par la langue.

Plus concrètement, l’immunothérapie par voie sublinguale consiste en l’injection sous-cutanée de la substance allergénique vers le patient allergique. Cette injection, même par la langue nécessite tout de même que le patient se déplace chez son médecin afin de réaliser le traitement.

Dans tous les cas, ne sous-estimez jamais un rhume des foins, consultez toujours votre médecin avant de commencer un traitement contre le rhume allergique.

Hannuaire